TOUR DU MONDE EN SAC À DOS, À DEUX

BEHIND THE KEYBOARD

Objectif Ushuaia : la Carretera Austral et la Ruta del Fin del Mundo - Partie 2


Notre aventure direction le Sud continue !

Après avoir parcouru 3000km qu'on vous raconte dans notre Première Partie, on continue nos histoires en Patagonie,

à base de montagnes, neige, trek, froid, vent... Et paysages à couper le souffle !!

La Carretera Austral : passage Express au Chili

Du 12 au 19 octobre

Notre objectif était de faire du stop et du camping sauvage sur cette route jusqu'au Lac O'Higgins, puis passer cette frontière et retourner en Argentine. C'était sans compter :

  1. Le temps pourri : pluie, neige, vent, froid glacial

  2. La saison basse et donc aucune voiture sur la route

  3. Des bus qui ne passent pas tous les jours

  4. La frontière fermée

Du coup, on n'a pas vu grand chose de cette route. On n'a pu faire aucun des treks qu'on avait prévu.

MAIS on a vécu des moments de partage inoubliables avec des locaux :

  • A Santa Lucia : première expérience avec une famille Chilienne !

Nous sommes arrivés dans ce tout premier village dans l'espoir de faire du stop. Nous avons réalisé que ce serait impossible au bout de 1h sous la tempête de pluie. Nous avons trouvé une famille qui louait une chambre dans leur maison. Ils nous ont invité à dîner tous ensemble le soir, c'était un super moment, notre première expérience avec les Chiliens. Ils nous ont appris beaucoup de choses sur leur pays, et leur ville : elle a été détruite il y a un an par une avalanche de neige, glace, pierres, boue... provenant d'un glacier proche. L'éboulement a rasé la moitié du village, emportant tous les habitants. A cause des conditions climatiques, ils n'ont toujours pas réussi à reconstruire...

Malgré cette terrible expérience, ils gardent le sourire et la foi : un bel exemple à suivre.

  • A Cerro Castillo : le BBQ Patagon par excellence !

Nous sommes arrivés au Camping Araucaria un peu par hasard. Il est tenu par une famille qui possède aussi des champs et des bêtes. On a partagé un maté avec le chef de famille, et celui-ci nous a ensuite invité à passer une aprem avec lui dans son champs. Pourquoi pas... On ne s'attendait pas à ce qu'on allait vivre ! On s'est retrouvé sous une tempête de neige à essayer d'attraper les veaux au lasso pour leur couper un bout d'oreille ( afin de les marquer ) !

C'était quand même un délire ! On n'est pas trop viande à la base... Donc là, on a parfois été un peu choqué. Mais ce fut une chance inouïe de découvrir la culture des agriculteurs de Patagonie. Car le soir, on a également partagé le BBQ Patagon et des bonnes bouteilles de vin de 1,5L avec la famille et les amis, et çà aussi c'était quelque chose !

  • A Puerto Ibañez

Après la soirée de la veille, nous avons eu du mal à nous lever, on a donc commencé le STOP un peu tard et pas de bol, la route était fermée toute l'aprem pour travaux ! Donc... on a attendu ! Finalement après une longue aprem et plusieurs rencontres, nous prenons un bus dans le sens inverse duquel nous avions prévu de voyager, pour aller a Puerto Ibañez. Dans ce même bus, on a rencontré Franco, qui nous propose de dormir chez lui gratuitement. Franco est de notre âge, papa d'un petit garçon, avec sa femme, ils ont décidé de transformer leur maison en Hostel, qui ouvrira dans quelques mois. On a bu le maté avec sa petite famille, échangé des conseils sur les hostels et sur le Chili. SUPER ambiance !

  • Chile Chico : le BBQ qui tourne mal !

Dans cette jolie ville de bord de lac, on a rencontré Léo, avec qui on a loué des VTT pour se rendre à un site de randonnée. On a passé la journée entière à rouler sur des routes pas faciles, puis randonner dans de superbes montagnes.

Le soir, au camping, on mourait de faim, donc on a improvisé un bon petit BBQ avec également des copains Français qui voyagent en vélo, et un Brésilien. Et c'est ce soir, après avoir bien picolé tous ensemble, notre copain Brésilien est tombé sur notre tente, cassant l'arceau principal ! Jusque ici elle tient quand même bon, avec du scotch !

Los Antiguos - El Chalten : retour en Argentine pour trekker

Du 20 au 31 octobre

On vous raconte cette étape, une de notre favorite, dans l'article suivant :

Patagonie : les sublimes treks de El Chalten !

El Chalten - El Calafate : le Perito Moreno

Du 01 au 02 novembre

Le retour du stop ! Et sans aucun soucis cette fois, pour faire les 250km qui séparent El Chalten de El Calafate.

El Calafate, c'est une petite ville sympa au bord d'un lac d'une eau bleu turquoise, où on peut apercevoir quelques flamands roses. Mais l'attraction principale, c'est le Glacier Perito Moreno, et là, attention les yeux !

On s'est rendu au Glacier en stop. A l'aller, sur la route, on a rencontré Jules, un Breton qui auto-stoppait également, avec qui on a donc passé la journée.

Le glacier Perito Moreno est juste énorme ! Avec une surface de 250 km2 et une longueur de 30 kilomètres, il fait partie justement de la calotte glaciaire qu'on a pu observer à El Chalten ! Il fait 5000m de longueur et jusqu'à 70m de hauteur. C'est impressionnant. On est resté des heures à l'observer, en attendant que des parties se décrochent et viennent s'exploser dans le lac. Des frissons !

Calafate - Puerto Natales : Torres del Paine

Du 03 au 04 novembre

Retour au Chili, en bus, sur la Ruta Del Fin Del Mundo ! L'objectif approche !

On pose nos valises à Puerto Natales pour quelques jours, l'occasion de boire une bière avec des copains Hollandais rencontrés dans le bus.

Le lendemain, il fait beau, alors direction Torres del Paine avec nos amis Hollandais !

Au départ, on n'était pas trop emballé à l'idée de visiter le parc. A El Chalten, on a vu des paysages similaires, gratuitement, on se demandait alors si çà valait vraiment le coût de se rendre à Torres del Paine. En effet, le parc coûte cher : l'entrée une trentaine d'euros, les bus pour s'y rendre également. En plus, pour faire un trek de plusieurs jours, il est obligatoire d'avoir réservé les emplacements de camping ou hébergements, qui sont généralement pris d'assauts. Obligation donc de s'y prendre à l'avance (parfois plusieurs mois), et de sortir les gros billets : jusqu'à 80$ la nuit !!!

On a choisi de faire le trek sur une journée, en prenant le bus aller-retour, et de se rendre à la Base Torres, pour voir les célèbre tours de Paine.

La ballade dure 4 heures aller + 4 heures retour. Sur le chemin aller, les paysages sont beaux, mais le fait que le chemin soit nickel, balisé, et qu'on ne puisse pas marcher où l'on veut nous fait nous sentir plus dans un parc d'attraction que dans la nature. Avant midi, on souhaite manger à une aire de pique nique d'un refuge, se faire des pâtes. Mais non, il est interdit de cuisiner, que ce soit faire un feu ou utiliser une bouteille de gaz et une popotte. On comprends que tout çà est fait pour éviter les incendies, les débordements, mais quand même, ne pas pouvoir pique niquer en montagne sur une aire de pique nique, c'est fort ! En revanche, le refuge vend tout type de nourriture, à des prix exorbitants, et puis les toilettes sont payants ! On négociera finalement pour qu'un mec nous fasse chauffer de l'eau en cuisine.

La dernière montée et l'arrivée à la Base Torres nous fait oublier tous ces petits désagréments ! La lagune est splendide, les trois tours impressionnantes ! Que c'est beau ! On profite de ce paysage pour se faire une petite bière et un petite lampée de whisky dans la fiole que nous ont offert nos copains de El Chalten !

Malheureusement, ce plaisir ne durera pas longtemps ! Déjà les nuages arrivent, et en 20 minutes, le soleil a disparu pour laisser place à la neige, qu'on aura pendant toute la descente ! C'est parti pour de nouveau 4h de route, moins enthousiasmes, puisque c'est sur le même chemin...

Mais d'un coup, notre fin de journée s'illumine. On a vu UN PUMA. UN PUMA ! Le truc de ouf, le saint graal de tous les trekkeurs. Il est passé à quelques mètres de nous. nous étions plusieurs touristes sur le chemin, on s'est arrêté pour le laisser passer... Bizarrement, tout le monde n'était pas rassuré, et on s'est vite tous mis en groupe, au cas où...

Puerto Natales - Punta Arenas : pas de pingouins !

Du 06 au 08 novembre

Avant dernière étape en Patagonie : Punta Arenas, au Chili ! Nous avions prévu de rester 2 jours dans cette ville pour aller sur l'île Magdalena, sur laquelle on trouve une colonie de pingouins ! Malheureusement, à cause du vent fort (assez fort pour nous faire tituber je vous jure), les excursions étaient toutes annulées... Et elles auraient fait sacrément mal à notre budget (plus de 80€ la demi-journée par personne !).

Du coup, on s'est baladé en ville, et on en a profité pour bien se reposer, faire des crêpes, et planifier la suite de notre voyage !

Avec 2000KM de plus au compteur,

on se rapproche de plus en plus de notre objectif ! mais avant la dernière ligne droite Ushuaia,

nous avons fait une belle pause au soleil,

à Santiago, Valparaiso, puis l'Ile de Pâques !

#TourDuMonde #Chili #Argentine #Trek #Camping #Stop #Ushuaia

TOUR DU MONDE A VELO

BEHIND THE KEYBOARD