TOUR DU MONDE EN SAC À DOS, À DEUX

BEHIND THE KEYBOARD

Patagonie : les sublimes treks de El Chalten !


Après un passage sur la Carretera Austral plus court que prévu, nous voila de retour en Patagonie côté Argentine,

à El Chalten !

Paradis des trekkeurs, on classe ces treks parmi les plus beaux de notre voyage ! On vous raconte ici !

Enfin à El Chalten !

Pour la petite histoire, nous avons du raccourcir notre aventure sur la Carretera Austral au Chili parce que la frontière à Villa O’Higgins, qui nous permettait de rejoindre El Chalten en Argentine, était fermée ! Par dessus çà, nous avons enchainé une semaine de très mauvais temps (tempêtes de neige) et avons dû annuler toutes les randos que nous avions prévu… Pour clôturer le tout, un Brésilien bourré est tombé sur notre tente et ... la cassée.

Déçu, on a donc passé la frontière au niveau de Chile Chico – Los Antiguos. D’ici, nous avions prévu de prendre un bus direct pour El Chalten, mais on a attendu jusqu’à 1h30 du matin pour qu’il soit finalement complet ! Impossible de monter dedans. Nous avons été obligés de faire une nuit de camping sauvage à 2h du matin puis d’enchainer 3 autres bus le lendemain pour faire quelques 23h de trajet… Une semaine pas facile !

Alors arrivés à El Chalten, on était les plus heureux du monde !

C’est une petite ville au pied des montagnes. Ce qui est top, c’est que depuis la ville partent plusieurs chemins de randonnées. En moins de 10km, on peut être au pied du FitzRoy ou d’une lagune bleue turquoise, sans trop d’efforts (du moins par rapport aux treks qu’on a déjà fait au Pérou par exemple). En plus, le parc naturel est totalement gratuit !! On a passé une douzaine de jours ici, pour en profiter au max !


Les miradors Aguila et Condor : les petites ballades de mise en bouche

Notre premier jour, il faisait gris, pluie, moche ! Histoire de prendre l’air, on s’est promené aux Miradors : accès très facile, beau point de vue sur la ville, sur le FitzRoy (normalement parce que nous on l’a pas vu !), et sur le lac Viedma. Au loin, on aperçoit quelques icebergs !

Oui, on avait tellement froid avec nos petites doudounes qu'on a dû s'acheter un manteau dans un bled au Chili... Autant vous dire qu'il n'y avait pas trop de choix, on a donc opté pour le stylé Tic et Tac qui nous va pas trop mal depuis le début du voyage, non ?

Sur le trajet, on a rencontré un petit tatou tout mignon !

Le Cerro FitzRoy et le Cerro Torre : 3 jours de beauté

Ces deux randos sont complètement faisables sur une journée chacune (une quinzaine de km aller-retour), mais nous on a décidé de partir avec notre tente et faire une boucle. On est parti sur 3 jours, pour prendre notre temps, profiter des sites, et surtout camper !

  • Jour 1 : El Chalten - Laguna Capri – Laguna de los tres (FitzRoy) – Camping Poincenot

On est parti de El Chalten vers 8h, tranquillement. Le trajet est vraiment cool et beau, sauf sur les deux derniers km : la montée à la Laguna de los Tres, assez raide !

On rencontre beaucoup de monde sur le trajet ! Ca nous fait bizarre, nous qui dernièrement avions évité les touristes, on est à présent sur un circuit très fréquenté !

Comme on avait le temps, on s’est posé prendre un maté à la Laguna Capri.

On a rencontré pour notre première fois des piverts de Patagonie ! Excellent !

Après une bonne grimpette vraiment pas évidente, on est arrivé à la Lagunade los Tres, au pied du FitzRoy. Et là, attention les yeux ! La lagune est gelée et recouverte de neige ! On a cuisiné nos pâtes et déjeuné avec cette vue splendide. Depuis le temps qu’on en entend parler, on a enfin ce colosse face à nous, l'objectif ultime pour un grimpeur !

Après avoir monté la tente au Camping Poincenot, on est allé se balader au point de vue Piedra Blanca face au glacier. On entend régulièrement de gros craquements, des morceaux de glaces qui doivent se détacher à l’intérieur du glacier, c’est impressionnant !

Sur le camping, il y a déjà plus de 15 tentes. Comme il y a énormément de vent habituellement, les gens construisent des barricades autour des emplacements. Pour cette nuit, il n’y a pas du tout de vent, mais au cas où, on est bien protégé !

Après un petit maté avec deux Argentins qui vivent à Ushuaia et que l'on va surement recroiser la bas, et un diner léger Polenta, on se couche tôt car le froid est déjà là, et qu’on veut voir le lever du soleil !


  • Jour 2 : Sendero Madre e Hijo – Cerro Torre – Camping d’Agostini

Réveil 5h30 çà pique ! Certains du camping se sont encore levés plus tôt pour faire de nouveau la grimpette et aller admirer le lever du soleil sur la Laguna de los Tres : les courageux !

Pour notre part, on a choisi d’embarquer le petit dej, nos matelas et duvets, et d’aller dans une plaine à 5 minutes du camping, pour avoir une vue de plus loin et plus large. Il faisait un froid GLACIAL. Mais l’attente valait le coup ! A 6h20, le soleil a pointé son premier rayon rouge sur la pointe du Fitzroy. Ce moment là était magique ! Petit à petit, toute la chaine de montagne est devenue rouge… Orange… Puis dorée ! On aurait dit que la montagne était en feu, ou en or : exceptionnel !

Après ce réveil de folie inoubliable… bah on s’est recouché ! A 10h, on est reparti en chemin pour le Sentier Madre e Hija. On a déjeuné au bord des lagunes.

Dans l’aprem, on est arrivé à la Laguna Torre.

Cette fois, seules 4 tentes au camping ! On a d’abord passé la soirée avec un groupe de 3 Argentins de Buenos Aires, qui nous ont offert une flasque pour qu’on puisse la remplir d’alcool lors de nos prochains treks (oui oui, c’est nécessaire pour affronter les cols et le froid !). On a également repartagé le maté avec nos copains de Ushuaia qui font la même rando que nous. Et enfin, on a diné avec un couple Français de Gap, en voyage pendant deux mois. Lui était ingénieur et a quitté son poste pour être prof de Physique agrégé à mi-temps, elle est médecin généraliste. Tous deux considèrent que leur travail ne doit pas prendre trop de place dans leur vie. Un bel exemple d’équilibre vie pro-vie perso.

Avant de rejoindre notre tente, on a fait un tour à la Lagune de nuit… Quel spectacle ! Entre pleine lune, étoiles, et lagune miroir, c’était superbe !

  • Jour 3 : Retour à el Chalten

Encore une belle journée ensoleillée, parfaite pour retourner tranquillement à El Chalten.

On recommande cette boucle de 3 jours car elle est très facile, et permet de prendre le temps d’observer chaque site. On a adoré !


Circuit Huemul : le trek ultime

Ce sont nos copains Evelyne et Damien qui nous en avait parlé lors du trek du Santa Cruz au Pérou : une grosse rando de 4 jours difficile mais superbe, avec des passages en tyrolienne… Quelques personnes qui racontent leur expérience lors de cette rando sur leur blog la caractérise comme « le trek de l’enfer », « le trek ultime de Patagonie »… On était franchement pas rassuré à l’idée de s’y lancer (enfin surtout moi), mais le gars à l’Office des Parcs et des Glaciers nous a dit que « pour des Français ? Pas de problème ! »… Je ne comprends pas vraiment pourquoi, mais il nous a convaincu ! On a donc loué baudriers, corde, et vraies chaussures de randos et on a attendu une fenêtre météo favorable de 4 jours pour partir !

  • Jour 1 : El Chalten – Laguna Toro : 18km

Grand soleil, c’est parti ! Après s'être enregistré à l'Office du Parc (au cas où il nous arrive quelque chose : pas rassurant !), on entame la montée jusqu'à la Laguna Toro. Rapidement, ce premier trajet se complique ! Il y a beaucoup de neige, on perd souvent le chemin. Et quand on le trouve, il s’est transformé en rivière… On perd beaucoup de temps à éviter le terrain qui est devenu pure gadoue… Parfois, on est obligé de traverser dans plus d’un mètre de neige. La fonte des neiges a créé de nouvelles rivières qu’on doit traverser, et certains champs sont devenus marais ! Pas top de marcher les pieds mouillés ! Mais les paysages restent sublimes, çà nous fait oublier ces galères !

On arrive au campement en fin d’aprem. On y retrouve par hasard nos amis de Gap, qui ont fait un aller-retour dans la journée au Paso del Viento (une de nos étapes demain). Une bonne soirée à partager des conseils de rando, la dernière avec du monde car les 3 prochains jours, nous seront les seuls sur le circuit !

  • Jour 2 : Laguna Toro – Paso del Viento – Campamento Paso del Viento : 12km

On n’a pas eu froid cette nuit ! Une première en tente ici ! C’est parti pour une grosse journée, on est en forme !

Premier obstacle, le passage d’une rivière en tyrolienne : même pas peur !

On s’attaque ensuite à un terrain en pente, glissant, pour arriver jusqu’au glacier ! On y est ! C'est une des "sorties" du glacier Viedma, la deuxième plus grosse calotte glaciaire au monde après l'Antarctique. Mais on ne se rend pas encore bien compte de sa taille d'ici !

Deuxième passage compliqué pour monter le col et atteindre le Paso Del Viento : on nous avait conseillé de ne pas suivre le chemin en contrebas de la moraine pour éviter les éboulements. Du coup, on a escaladé la roche pour marcher plus en haut... Sauf qu'on s'est retrouvé sur un terrain glissant au dessus du vide ! On s'est fait de belles frayeurs pour traverser, mais heureusement tout s'est bien passé !

Arrivé au sommet, la vue est incroyable ! Tout est enneigé, c'est d'une beauté !

C'est beau, mais marcher pendant plus de 4km dans la neige jusqu'au refuge, en descente, c'est fatigant ! Heureusement le soleil est encore là quand on atteint le campement, histoire de tout faire sécher !

La journée a été longue et difficile ! On est content d'avoir un petit refuge rien qu'à nous pour cuisiner et être au chaud !


  • Jour 3 : Paso del Viento - Paso Huemul – Bahia de Hornos : 17km

La nuit a été glaciale, il a plu, et le vent à fait trembler la tente, qui a bien tenu malgré l'arceau cassé. On se met en marche pour notre troisième journée !

Le trajet est sublime, coloré, et on longe le glacier ! C'est impressionnant de ne voir jusqu'à l'horizon que de la glace. Nous ne sommes plus ni en Argentine, ni au Chili, cette zone de glacier n'appartient à personne !

Le clou du spectacle arrive une fois le col jusqu'au Paso Huemul grimpé ! Une vue à 360 sur le glacier et le lac ! C'est ENORME ! Il y a un vent à nous faire décoller. On se croirait juste AU BOUT DU MONDE ! Ici la nature reprend tous ces droits, on se sent minuscule !

On a passé un petit temps en haut, à affronter le vent et surtout admirer la vue. Puis, le moment galère de la journée est arrivé : une descente de 2h dans la neige puis dans la forêt... Hardcore ! J'en ai encore mal au genoux ! C'était dur, long, dangereux. Certains passages se faisaient à l'aide d'une corde pour descendre en rappel contre la falaise. Par contre, arrivé en bas, une belle surprise nous attendait : plein d'icebergs dans le lac bleu !

On a encore marché un certain temps pour atteindre le campement le long du lac. Ce soir là, le vent soufflait fort. Notre tente a bien faillit y rester lorsqu'on l'a dépliée sur le premier emplacement choisi ! On s'est ensuite rabattu sur un autre emplacement, beaucoup mieux protégé du vent. Muertos, on a vite cuisiné et on s'est couché !

  • Jour 4 : Bahia de Horno – El Chalten : 25km

Entre le vent, la pluie, le froid, on a pas passé une super nuit ! Pas grave, autant se lever tôt pour cette dernière journée. On a du chemin ! On doit longer le lac, traverser une immense plaine, puis rejoindre la route pour les derniers kms. De nouveaux, on perd le chemin, malgré les quelques cairns... Les 25 derniers km sont longs...

On arrive à la dernière rivière à passer en tyrolienne, et çà c'est plutôt cool !

Il nous reste quelques km avant d'atteindre la route... C'était sans compter qu'on a jamais trouvé le chemin qui allait en direction de la route et qu'à chaque fois on se retrouvait face à des clôtures ! On continue donc dans une autre direction pendant plusieurs kms. On est fatigué, on a mal aux genoux, on a faim, on a des ampoules plein les pieds... Mais le trajet alternatif est splendide avec de nouveau une vue sur le Fitzroy. Vers 16h, on arrive enfin à la fin du trek et à l'Office du Parc pour signaler que nous avons bien terminé le trek sains et saufs !

Autant vous dire que pour fêter çà, on s'est bu une bonne bière au soleil avec des "facturas" (=viennoiseries) au dulce de leche ! Cette rando était certainement la plus difficile, mais pour sûr la plus belle également ! Ce glacier à perte de vue, c'est un des paysages les plus beaux qu'on ait jamais vu : une beauté si brute qu'on en aurait presque versé une larme ! Et puis que ce ne soit pas une promenade de santé, çà apporte encore plus de satisfaction. On est fier de nous ! Et on a été gâté par la météo, avoir le soleil au rendez-vous les 4 jours, c'était pas gagné !

Un peu de détente après tous ces efforts ?

Oui, il faut ! Sur nos 12 jours à El Chalten, on a pris quelques jours "off".

On s'est rendu à la salle d'escalade indoor. Une première pour moi, et pas beaucoup plus pour Fab, c'était cool (surtout de voir les enfants de 5-7 ans monter en 5 secondes le mur alors que nous on galère...).

On a aussi rencontré 2 chauffeurs de bus avec qui on a partagé un BBQ... Ah les Argentins et la viande, c'est quelque chose !

Il faut savoir qu'il y a 30 ans, El Chalten, c'était 4 maisons et 13 personnes... Aujourd'hui il y a 1500 habitants et le double voire le triple de touristes ! Les restaurants et bars ont poussé à grande vitesse, il y en a pour tous les goûts ! On a été raisonnable (budget oblige !!), on est juste allé à la Wafleria manger une gaufre au dulce de leche-chantilly !!

Enfin, on a retrouvé pour une soirée nos copains Argentins de Buenos Aires rencontrés au Camping de la Laguna Torre. Ils nous avaient offert une petite fiole pour le Rhum à notre première rencontre, et cette fois, ce sont leurs matelas de camping qu'ils nous ont donné ! Au top car ils sont trois fois plus épais que les notre, on va gagner des degrés dans la tente ! Vive les Argentins !!

Ne surtout pas rater El Chalten en Patagonie !

Une de nos meilleures étapes : de la montagne, des paysages de dingue,

des treks comme on les aime, du camping et

surtout de superbes rencontres !

Maintenant, reprise du stop direction :

#Argentine #Trekking #Trek #TourDuMonde #Patagonie #Camping

210 vues

TOUR DU MONDE A VELO

BEHIND THE KEYBOARD