TOUR DU MONDE EN SAC À DOS, À DEUX

BEHIND THE KEYBOARD

Du Salkantay Trek au Machu Picchu : WE DID IT !


Nouvelle merveille du monde : le Machu Picchu, un de nos hilights du Pérou... Et on voulait le mériter !

On a donc choisi de faire le Salkantay Trek en autonomie, depuis Cusco :

plus de 98km de trek assez difficile, sur 5 jours, qui vaut le coup !

Comment aller au Machu Picchu ?

Différentes options s'offrent à vous :

  • En bus ou en train : l'option la plus facile, à booker avec une agence, ou bien pour moins cher enchaîner les colectivos (bus de ville locaux, 6h de route minimum !)

  • En trek :

- Inca Trail : le plus connu, le plus beau, mais aussi le plus cher. Il vous faudra débourser plus de 250$ car ce trajet n'est accessible qu'avec un guide certifié, et il faut réserver 3 mois à l'avance !

- Jungle Trek : vous voulez marcher mais pas que ? Les agences vous proposent de cumuler un peu de marche et des activités sportives sur le trajet : Zipline - VTT - Rafting, un peu trop too much pour nous.

- Salkantay Trek :

+ avec une agence : vous partez en groupe, des mules portent vos affaires et vous n'avez pas à vous soucier des campings et des repas. Certaines parties du trek, les moins intéressantes, sont faites en car.

+ En autonomie : vous prévoyez vous même votre itinéraire, vous transportez votre matos de camping et votre nourriture, vous faites TOUT le trajet avec vos petites gambettes !

C'est cette dernière option qu'on a choisi : faire le Salkantay Trek en autonomie. Et pour ces 5 jours, on a été une team internationale, notre pote Lucas Brésilien rencontré en Colombie et Troy Australien !

Avant le trek

La première chose à faire est d'acheter le ticket d'entrée pour le Machu ! En effet, le nombre d'accès est limité chaque jour, avec des entrées le matin ou l'après-midi (6h environ sur le site). Ne vous y prenez donc pas trop tard ! L'achat peut se faire en ligne, nous, nous sommes passés à l'agence officielle à Cusco. Nous avons payé l'entrée sur le site et l'accès à la montagne du Machu Picchu 200 soles (50€).

Ensuite, il faut préparer le trek ! Maps.me comme guide et meilleur compagnon de route, notre tente, le matos de cuisine, de toilette, une tenue sportive pour la journée, et une tenue de nuit. Comme nous n'avons toujours pas de bons duvets (15degrés alors que çà pèle de fou le soir !), on empile les couches ! Doudoune et Poncho de pluie OBLIGATOIRES !

Pour ce qui est de la nourriture : avoine/oreo/banane pour le matin, pâtes/thon/sauce tomate/soja pour les repas, et barres de céréales/chocolats pour les snaks, et bien sur une petite bouteille de rhum habituelle pour se donner de la force ! Il y a plusieurs vendeurs de nourritures/fruits/eau/oeufs etc... sur le chemin, ce qui nous a permit de ne pas partir trop chargé et de ravitailler (et surtout de ne pas manger que des pâtes !). Pour l'eau : rivière, elle vient de la montagne donc potable, et on longe une rivière tout le trajet : toujours un litre dans le sac, pas plus !

Le Salkantay Trek

  • Jour 1 : Cusco - Bus jusqu'à Mollepata - Laguna Humantay : 23km

Départ à 4h du matin en colectivo pour Mollepata, le point de départ du trek.

Le chemin grimpe pas mal la première partie de la journée, puis la seconde c'est plutôt plat. On s'est levé tôt mais on est forme !

On arrive vers 15h au pied de la Laguna Humantay, où il commence à pleuvoir ! On décide de monter notre tente dans le camping, et terminer la montée de 2h à 4200m d'altitude sans sac ! Très bonne idée car la fin de journée nous achève, mais le paysage valait le coup ! La lagune est colorée, on est au pied des glaciers, notre première journée se termine en beauté !

  • Jour 2 : Humantay - Nevado Salkantay - Chaullay : 25km

La deuxième journée s'annonce plus difficile !

Première partie : passer le col du Salkantay à 4600m ! Ca grimpe pas mal ! On est nombreux sur la route, c'est là qu'on se rend compte que le Salkantay Trek est devenu vraiment très populaire ! On voit plein de groupes avec des tee-shirts d'agence, sans sacs, et surtout des Péruviens qui eux portent des matelas pour les auberges sur le chemin... On a demandé le trajet une fois à un guide qui n'a pas voulu nous répondre : on le fait seul, on se débrouille seul... Pas très cool !

L'après-midi, on entame la descente ! C'est assez doux, mais c'est long ! On a rencontré un couple d'Allemands hier, avec qui on a passé la journée et qu'on retrouve le soir au camping à Chaullay : on agrandit l'équipe internationale !

  • Jour 3 : Chaullay - Playa - Llactapata :

Troisième journée en 2 partie encore :

Le matin, c'est tranquille jusqu'à Playa. C'est de la route, en descente, on traverse des cascades et des rivières, on passe par des petites villages : sympa, et çà nous rappelle un peu notre trek au Népal !

Sur le trajet, Lucas et Fabien se sont fait un petit délire Zipline, entre deux montagnes, pas rassurant !

Après une petite pause déj à Playa, l'aprem est plus dure ! On monte une grande montagne, le dernier effort de la journée, sous la pluie, avec pour objectif de camper avec vue sur le Machu Picchu !

Un de nos meilleurs campements : voir au loin les murailles du Machu, observer les nuages qui vont et viennent, l'ambiance est top !

  • Jour 4 : Llactapata - Hydroelectrica - Aguascaliente

Dernier jour de marche avant le jour tant attendu.

Le matin : longue descente de l'enfer de la montagne jusqu'à Hydroelectrica, dans la gadoue. On essaie de ne pas glisser, c'est râté pour Fabien !

Après une pause dej à Hydroelectrica, la dernière étape de 10km se fait le long des rails du train qui mène à Aguascaliente, la ville au pied du Machu Picchu.

Aguascaliente est une ville hyper touristique, mais qu'on a trouvé très sympa : beaucoup de boutiques, de bars, de restos, il règne une bonne énergie. On campe au camping Municipale à 200m de l'entrée du Machu Picchu.

  • Jour 5 : LE JOUR J au Machu Picchu

Réveil 4h du mat pour une graaaande journée ! Il est tombé des trombes toute la nuit... Et il pleut encore au réveil.

Mode Ponchos et frontales activés, on part faire la queue à l'entrée du Machu Picchu. Les portes ouvrent à 5h. Ensuite, deux options pour accéder à la deuxième entrée du site (D+ : 500m): prendre le bus (12$) ou bien grimper les marches.

On a choisi les marches, de nuit, sous la pluie, la transpiration sous le poncho... Ahlala c'était dur mais on voulait le mériter, en 40 minutes on était à la deuxième entrée, dans un sale état ^^

Pour avoir un point de vue sur le Machu, deux nouvelles options : le Wayna Picchu (qu'il faut booker plusieurs mois avant) ou la Montaña Picchu que nous avions booké lors de notre achat du billet (70soles supplémentaires).

Les portes de la Montaña ouvrent à 7h, puis c'est parti pour 500m de D+ supplémentaire pour grimper au sommet. Il faut compter une bonne heure de marche, assez difficile !

Mais cet effort vaut le coup... OU PAS ! Voici a vue après 1h d'attente au sommet :

Le temps c'est découvert 30 secondes pendant lesquelles on a aperçu au loin le Machu... Mais nous étions déçus. On ne vous recommande pas cette montée du coup... Entre la météo qui risque d'être mauvaise les matins, le temps de la montée, le temps d'attente... Nous avons perdu presque 3h pour rien ! Sur 6h, c'est dommage !

On a ensuite pris le temps de se promener dans la partie agricole du site, puis la partie urbaine. De quoi faire un million de photos, d'autant plus que l'ambiance avec le brouillard et les nuages était un peu mystique ! Nous avons quitté le site vers 13h, bien claqués !

  • Jour 6 : Retour à Cusco

Nous sommes restés une nuit de plus au camping municipal de Aguascaliente, histoire de se manger une bonne pizza et boire des Pisco dans la ville.

Le jour 6, il nous a donc fallu refaire la marche de 2h le long des rails jusqu'à Hydroelectrica, puis enchainer les colectivos pendant 6h pour rentrer jusqu'à Cusco (50soles en tout le trajet).

Bilan de ce trek

C'était long et dur ! Mais on a adoré les paysages, le camping, se débrouiller seul, notre team internationale, parler anglais, espagnol, apprendre un peu de portugais...

Niveau budget, de tout faire tout seul, on s'en est super bien sorti ! Les campings coutent 10soles par tente, nous avions le matériel, et on a dépensé 100 soles environ à deux pour la nourriture.

Le Machu Picchu, c'était ouf ! Malheureusement, l'endroit est surblindé, çà enlève un chouilla le côté magique de l'endroit !

On regrette un peu aussi d'avoir fait la Montaña car cela nous a pris beaucoup de temps. On aurait préféré chiller sur le site !

On gardera un excellent souvenir de cette semaine, pendant laquelle on a affronté le froid, la pluie, le dénivelé. On s'est surpassé pour arriver au Machu Picchu, on s'en souviendra toute notre vie !

Direction Arequipa pendant une semaine

pour travailler dans un hostel,

avant que nos copains nous rejoignent en Bolivie !

#Pérou #TourDuMonde #Trek #Camping

0 vue

TOUR DU MONDE A VELO

BEHIND THE KEYBOARD