TOUR DU MONDE EN SAC À DOS, À DEUX

BEHIND THE KEYBOARD

La côte Caraïbes : des plages, des hamacs et du foot !


Après le Santander, notre troisième étape en Colombie : la côte Caraïbes dans le nord !

Et il y en a tellement de superbes choses à voir dans ce coin !

Nous y avons passés 10 jours en tout : retour sur notre programme.

Taganga : le village de pêcheur

La côte Caraïbes, çà se mérite ! Depuis San Gil, nous avons du prendre un bus de nuit de plus de 16h jusqu'à Santa Marta, la grosse ville du coin, puis prendre un petit bus pour aller dans le petit village de Taganga. Après ces transports, il nous a fallu monter en haut de la colline pour arriver à notre auberge Casa Horizontal... Et çà valait le coup ! Ci-dessous la vue... pas mal non ?

Nous avons passé 2 jours à Taganga, plutôt chill ! Le petit village en bas au bord de la mer est mignon. On a passé pas mal de temps à observer les pêcheurs décharger leur butin... Et du coup à manger du poisson frais plus que frais ! Il y a également une balade à faire dans la montagne pour accéder à d'autres plages que la principale, accessibles également en bateau. Nous y étions lors d'un we de 3 jours pour les Colombiens, il y avait donc assez de monde sur les plages... qui ne sont pas exceptionnelles (à vrai dire après les Philippines et le Costa Rica, on est devenu difficile !). On a trouvé le coin assez calme, mais nous avons appris après coup que le soir, le village est réputé très dangereux, beaucoup plus que Santa Marta.

Le parc Tayrona : ouhaou !!

  • Pour se rendre au parc :

Le Parc national Tayrona se trouve à quelques kms de Taganga. Pour s'y rendre, 3 options s'offraient à nous :

- prendre un bus local jusqu'au Mercado de Santa Marta (1600COP), puis un bus pour le parc (7000COP), puis un van jusqu'au départ des sentiers de randonnées (3000COP).

- prendre le bateau qui part tous les jours entre 10h et 11h (50000COP)

- prendre un van direct (25000COP)

Vous savez qu'on aime galérer, mais là on n'ha pas hésité longtemps à prendre le van !

L'entrée du parc coûte 54000COP soient environ 15€.

  • Jour 1 : Arrecifes et la Piscina

Nous sommes donc arrivés au parc assez tôt dans la journée. Au départ du sentier de randonné, il faut marcher un peu plus d'une heure pour arriver à Arrecifes. Le trajet est très facile et bien balisé, on aurait pu le faire en tong ! Par contre, il fait hyper chaud ! Sur le chemin, on a rencontré un couple d'Autrichiens, Philippe et Jennifer, qui voyagent depuis un an en stop. Ils ont commencé leur périple à Rio, et le termine en Colombie... Tiens tiens c'est le même trajet que nous mais dans l'autre sens !! On a tout de suite bien accroché, et décidé de rester ensemble sur Tayrona !

Il y a de nombreuses plages dans le parc, mais on ne peut se baigner que dans quelques unes d'entre elles. Les courants sont super forts, il y a régulièrement des noyades. On s'est donc rendu à la Piscina, et là, on commence à trouver les plages sympas !!!

Pour notre première nuit, nous avons choisi de dormir au camping Don Pedro, dans la jungle. en hamac dans la "chicken house" coûte 45 000COP. Le camping est super bonne ambiance. Comme tout dans le parc coûte cher, nous avions pris soin de faire des courses pour 2 jours à Taganga pour pouvoir cuisiner (et ainsi n'avoir qu'à acheter les bières !).

  • Jour 2 : Pueblito et Cabo San Juan

Après notre nuit en hamac, on se dirige vers la plage la plus connue : Cabo San Juan. Le trajet dure une heure dans la forêt et est super agréable ! Il y a partout de gros rochers ronds polis, dont on ne sait pas d'où ils sortent et comment ils ont bien pu arriver là !

Avant de profiter de la plage, on se lance dans une petite rando de presque 4h aller-retour, pour aller à Pueblito. Dans le parc vivent encore quatre peuples descendants des Tayronas : les Kogis, les Kankuamos, les Wiwas et les Arhuacos. Pueblito est un petit village en ruine haut perché dans la forêt, dans lequel se retrouvent régulièrement tous ces peuples pour des cérémonies. A savoir : chaque année le parc ferme ses portes quelques semaines à la demande des peuples Tayronas, pour permettre à la nature de se régénérer.

Le village en lui même n'a pas grand intérêt, en revanche la rando est top ! C'est presque de l'escalade sur les fameux gros rochers, on a adoré !

Concernant la playa Cabo San Juan, on n'a pas été déçu : les deux plages sont superbes, l'eau bleue turquoise, et en plus, on a dormi en hamac dans le mirador qui surplombe les deux plages (pour 50000COP) !

Attention séquence photos :

Le camping de Cabo ne possédant pas de cuisine, on a mangé au resto, qui était très bon et très copieux ! On a passé la soirée avec un couple de Français, car nos copains Autrichiens eux sont retournés au camping Don Pedro de la première nuit.

Le Troisième jour, c'est fini pour le parc, direction Minca !

Minca : perché dans la montagne

Minca, c'est une petite ville dans les montagnes à quelques heures de Santa Marta. C'est une région plus fraiche, dans la forêt de la Sierra Nevada.

Nous avons logé les deux jours à Casa Loma, un hostel tout ouvert, en extérieur, en haut d'une colline (300 marches). On a également passé les deux nuits en hamac, c'était génial ! Pas de wifi, au milieu de la nature, boire l'eau de la montagne, une vue superbe, une ambiance reposante... On vous recommande totalement cette auberge !

A Minca, les activités ne manquent pas : rando, yoga, cascades, finca de café... Nous avons rencontré beaucoup de voyageurs qui avaient prévu de rester 2 jours... Et qui sont finalement resté deux semaines !

Pour notre part, nous sommes allés à la cascade de Marinka. On peut facilement y rester une journée, il y a un petit resto et surtout des hamacs suspendus !

On a ensuite essayé de rejoindre la Casa Elemento, qui se trouve au plus haut dans la montagne. On a donc entamé une bonne rando qui grimpe bien dans la forêt et à travers les arbres à café... pour finalement rebrousser chemin à 10 minutes de notre objectif à cause de la pluie et du brouillard ! Fail !

Pour notre dernier jour à Minca, le réveil à 4h30 du mat a piqué... Mais on ne voulait absolument pas rater le premier match de l'équipe de France contre l'Australie !! Après le match, j'ai enchaîné avec mon premier cours de Yoga, puis on a refait nos sacs direction Cartagena.

Cartagena : la ville toute en couleur

J'hésite à parler du trajet horrible entre Minca et Cartagena... En bref, le trajet a duré presque 6h dans un tout petit bus local dans lequel on n'avait pas du tout de place... Et en plus, on a crevé sur le chemin !

On a passé 5 jours à Cartagena de los Indios, cette grande ville portuaire au bord des Caraïbes. Elle a eu un rôle important dans l'histoire : capitale économique et politique lors de l'époque coloniale, important centre de traite des esclaves et de transit de l'or, plusieurs batailles lors de l'époque de l'indépendance... Ce qui fait de la ville un lieu chargé d'histoire, une architecture bien particulière et surtout une belle mixité culturelle.

Par exemple, on croise beaucoup ces superbes femmes qui viennent d'un village voisin, Palenque de San Basilio, qui vendent des fruits dans la ville.

Le centre ville est tout coloré. On a adoré flâner dans les petites ruelles de la ville et sur les fortifications pour s'imprégner de l'ambiance.

On a choisi un Hostel dans le quartier de Getsemani, Marvin Hostel qu'on vous recommande ! Un endroit plus cool, avec des graffitis sur tous les murs, de la street food, des petites places avec de la musique ou des petites animations... De la vie comme on aime !

Enfin, Cartagena a aussi été pour nous l'occasion de regarder le premier match de la Colombie, avec nos copains Autrichiens !

Après ces 10 jours de folie au bord des Caraïbes,

il est temps pour nous de dire au revoir à la mer pour quelques temps !

Direction Medellin, sur les traces de Pablo Escobar puis SALENTO !

Pour revoir notre voyage en 3 minutes, c'est ici :

#Colombie #TourDuMonde #Camping #Trek #Plages

0 vue

TOUR DU MONDE A VELO

BEHIND THE KEYBOARD