BEHIND THE KEYBOARD

Retour en France : le bilan, 8 mois plus tard !

11/08/2019

 

8 mois… depuis le Come Back en France, 8 mois qu’on n’a franchement pas vu passer !

Come back sur ce blog aussi, qu’on a mis de côté volontairement pendant tout ce temps

où il nous était impossible de faire le point sur le voyage. 

On arrive enfin à regarder les photos, les vidéos, relire les articles de blog ou les carnets !

La page est (presque) tournée, alors on en profite pour vous faire un petit bilan, raconter notre retour, notre état d’esprit, nos sensations, les étapes par lesquelles on est passé… Revenir sur ces 8 mois quoi ! 

 

A l'aéroport de Rio, prêt pour décoller direction la France

 

Bilan de notre Tour du Monde

 

La folie ! Si vous nous lisez là c’est que vous avez probablement un peu suivi nos aventures, donc vous avez compris qu’on s’est éclaté ! 

On est vraiment content des pays qu’on a traversé, de notre itinéraire. Chaque pays était très différent les uns des autres, et à chaque fois on a eu l’impression de vivre de nouvelles choses : le voyage en moto au Vietnam, en 4x4 au Costa Rica, en stop en Argentine, avec des copains en Bolivie ou au Nicaragua… On a eu de la montagne, des plages, de la chaleur, du froid… On a testé tous les modes de transports, on a travaillé, on a fait des treks, la fête, de belles rencontres… 

Pas de problème de santé, pas de grosse galère… Le cocktail parfait !

 

Au milieu du Vietnam, en moto, la route est à nous !

 

Et puis, on s’est vraiment senti évoluer au fur et à mesure des mois, tant personnellement, qu’au niveau de nos envies et notre manière de voyager. 

Au départ, on voulait en voir au max, on voulait rencontrer du monde, on avait le budget pour se faire plaisir… Et puis petite à petit on a préféré voyager plus tranquillement, léger, rencontrer plus de locaux, camper, faire du stop, moins “voir des choses”  mais plus vivre des expériences. Bon faut aussi dire qu’on avait plus le budget, du coup on dépensait moins, et c’est justement ce qu’on a aimé : vivre simplement

L’avantage sur la deuxième partie du voyage (Amérique Latine) est que nous n’avions pas de contraintes de dates, on pouvait avancer en fonction de nos envies, de nos rencontres, moduler… Une vraie liberté !

 

La liberté, sur une plage aux Philippines

 

La liberté, on ne se rend pas compte de ce que c’est tant qu’on ne l’a pas goûté ! Se lever quand on veut, faire ce qu’on veut, manger quand on veut, ne rien devoir à personne. Et là, tu es obligé de te recentrer sur toi même pour savoir quoi faire : pas d’obligation donc tu as envie de quoi vraiment ? Qu’est que tu veux faire de ta journée, de tout ton temps ?

Et une fois que tu sais, c’est le début du kiff ! 

 

Nous, on voulait de l’aventure, barouder et rencontrer du monde. Et on a été servi ! On a rencontré plus de monde ces 11 mois que sur 2 ans et demi en France à Dijon (bon, je ne sais pas si c’est une bonne comparaison haha). Parfois, c’était difficile de ne jamais être seul, de faire des rencontres éphémères avec qui tu ne peux rien construire vraiment. Et parfois, on a fait des rencontres qui nous ont marqué à vie :)

 

 De belles rencontres tout au long du voyage...

 

L’avantage, c’est qu’on a toujours voulu plus ou moins la même chose tous les deux ! Souvent, Fab m’a tiré à faire des choses dont je ne me sentais pas capables. On a tous les deux repoussé nos limites, que ce soit lors des treks, lors des galères en stop, lors d'expériences chamaniques... Il y a eu des engueulades, forcément, mais on a toujours été sur la même longueur d’ondes. On a survécu plus de 300 jours H24 ensemble, même dans les moments les plus durs, gênants, stressant !

On veut une médaille oui oui ! ^^

 

Ilha Grande, Brésil

 

Pour conclure, d’abord, on a la sensation d’avoir vraiment fait tout ce qu’on voulait faire. On n’a aucun regret. On n’avait pas envie de rentrer, parce qu’on savait qu’on allait perdre cette liberté,  mais on était prêt. 

Ensuite, on a vraiment pris tout ce qui avait à prendre de l’expérience. On en est certainement revenu différent. Aujourd’hui, on est moins stressé par les petites choses, on a le contact facile, on est beaucoup plus à l’écoute des énergies, de ce que dégagent les gens, on est OPEN :)

 

Des copains au fin fond de l'Amazonie, Pérou

 

Le retour

 

Comme pendant le voyage, on est passé par différentes étapes. On pense avoir un peu de recul maintenant pour les décrire.

 

  • Etape 1 : l’excitation du retour (Retour + 1 mois)

 

On n’a franchement pas réalisé quand on s’est retrouvé à Paris dans le froid le 18 décembre. 

On a eu de la chance d’être accueilli par des amis avant de prendre notre train le lendemain direction la Bourgogne. 

On se sentait bien, on était content de retrouver la famille, les amis, de rencontrer les bébés nés pendant notre voyages.

On était content de retrouver le fromage, le saucisson, la nourriture en général qui nous avait beaucoup manqué ! On avait quand même perdu 10kg ! 

La période des fêtes de Noël nous a gâté, on a revu du monde, et on a bien mangé !

Et puis on était content de retrouver un peu de confort : un lit, un frigo, de l’eau chaude, du papier toilettes, des habits variés… 

 

On avait envie de raconter le voyage à tout le monde, même si parfois on se sentait incompris, ou bien on n’avait pas les mots pour décrire ce qu’on avait vécu. Mais pas grave, on était heureux d’en parler, fier de notre expérience.

D’ailleurs on s’est rendu compte que les gens nous posaient toujours les mêmes questions :

  • Quel pays vous avez préféré ?

  • Vous n’avez pas été en insécurité ?

  • Qu’est ce que vous avez mangé de plus bizarre ?

Si si je vous assure ^^

 

On était encore chargé de bonnes énergies. On était encore dans le voyage finalement, mais avec ceux qu’on aime, dans notre petite bulle, protégés du “ retour à la réalité ”.

 Fab et sa moto en Bourgogne

 

 

  • Etape 2 : Construire une nouvelle vie - Retour + 2 mois

 

Rapidement quand même, on a ressenti le besoin d’avancer, d’avoir notre chez nous, de se remettre sur des rails, dans de nouveaux projets, et d’appliquer toutes les bonnes résolutions qu’on avait prises.

 

Le nouveau projet pour nous il était facile : trouver un appart et trouver un job !

Pendant le voyage, on avait décidé qu’on tenterait de s’installer à Grenoble. Pourquoi ? Parce qu’on a rencontré beaucoup de Grenoblois trop cool pendant le voyage et qu’on est facilement influençable… Haha non pas seulement ;) : on voulait une ville à taille humaine, proche des montagnes et pas trop loin de la Bourgogne. Comme je ne connaissais pas Grenoble, on est venu en janvier 3 jours, et en 3 jours :

  • on était convaincu qu’on voulait vivre ici,

  • on avait trouvé un appart,

  • on avait trouvé un job !

Easy life !

Grenoble depuis la bastille.  

 

Notre arrivée sur Gre a été parfaite ! On s’est vite senti bien dans notre appart. On était trop heureux de pouvoir chiller sur un canap, d’avoir des bières fraîches au frais, de faire des achats pour l’appart, d’acheter des choses qu’on trouvait superflu pendant le voyage mais qui sont bien cools (genre des bougies ^^), retrouver nos plantes… Avoir une petite routine, aller au marché, découvrir la ville, les alentours… rencontrer du monde, faire des soirées...

 

On était content de reprendre le boulot, on avait cette soif d’apprendre et de se prouver nos compétences, on avait confiance en nous. 

 

C’était cool de vivre une petite vie facile, sans galère, se concentrer sur de nouveaux objectifs comme apprendre le ski, profiter de la montagne et de la neige, passer les WE avec les copains… 

On commençait à avoir la flemme de raconter notre voyage, mais tout était au top !

 Les pistes de ski à 40 minutes, c'est quand même le kiff !

 

 

  • Etape 3 : L’ennui arrive : c’est la descente ! Retour + 4-5 mois

 

La bulle de kiff explose. Et là, t’es pas bien !

On a eu quelques déceptions par ci par là, pour moi (Julie) notamment un ennui terrible au boulot parce que je n’étais pas occupée à 100% (voire pas du tout occupée), et une blessure au genou après avoir repris le basket....

L’ennui, çà apport de la démotivation, qui entraîne la perte de confiance en soi… C'est le début d'un cercle vicieux qui t'entraîne dans le fond !

 

A cette étape du retour, on est en manque de découverte, on en prenait plein les yeux tous les jours et puis là, plus rien. On en a déjà marre de la routine, il fait un temps maussade, on a envie de prendre de nouveaux des claques culturelles. 

Grenoble, les quais

 

Même si tout roule sur le papier, on remet en question nos choix, et du coup çà nous fait culpabiliser. On ressent de nouveau une espèce de pression sociale alors qu’on en était bien au dessus avant.

On se dit qu’on était bien quand même, en voyage. Et d’ailleurs ce voyage, on a l’impression qu’il n’a jamais existé ! C’est comme un souvenir trouble, un rêve, c’était une parenthèse de notre vie, tout est flou !

 

En bref, on a beau essayer de la repousser, la dépression arrive un moment ou un autre. Comme quand tu pars en vacances en été 2 semaines, ou bien que tu reviens d’un WE en festival avec tes potes, tu sais, le dimanche soir que t’es pas bien… 

Et ben nous on a vécu çà puissance 1000. Et on doit pas être les seuls, rassurez-nous ?

 

 Street art dans Grenoble

 

 

  • Etape 4 : Sortir la tête de l’eau et définir de nouveaux projets - Retour +6 mois

 

Amendonné ! Il faut juste accepter le voyage comme une expérience parmi d’autres, se dire que ce qu’on a vécu nous a enrichi, et qu’il y aura pleins d’autres occasions ! Que les sensations qu’on ressentait la bas, on peut les ressentir ici aussi ! 

Qu'il n'y a pas de vie "normale", juste la vie ! Qu'il n'y a pas de mauvais choix, il faut juste les assumer pour avancer dans la vie. Qu'il faut avancer step by step, que tout est expérience, qu'on aura jamais fini d'apprendre.

Et surtout, qu'il ne faut pas se mettre de barrière. Tu as un projet, tu fais tout pour le mettre en oeuvre ! GO !

 

 Rando Bivouac dans Belledonne, coucher de soleil au top !

 

Depuis quelques mois, on est de retour dans le game !

C’est peut être lié à l’été, à tous les WE excellents qu’on passe, mais en tout cas on est sur une bonne lancée !

On s’est retrouvé des challenges : l’escalade et les vias ferratas.

Et surtout : on randonne tous les WE ! On a même acheté de bonnes chaussures et des bâtons (le luxe !). On se fait régulièrement en semaine des bivouacs en pleine nature.

On profite au max de la région, et on s'en rend compte que certains coins ici valent autant que des paysages à l'autre bout du monde !

Traversée du Vercors, Mont Aiguille

La Dent de Crolles

 

Bivouac en Chartreuse

Lac du Crozet, Belledonne

Coucher de soleil dans Belledonne

 

Et après ?

 

Après…. On continue à profiter de la vie !

Notre envie de barouder est toujours présente, on a ce besoin incessant de sortir de notre zone de confort, parce qu’on sait que c’est comme çà qu’on apprend, qu’on évolue, qu’on s’enrichit !

 

Mais d’un autre côté, on a aussi envie de se poser, d’avoir une maison, avec un potager et un chien ! 

On sait qu’on est du genre “pressé”, qu’on veut toujours faire plein de choses en même temps, qu'on refuse l'ennui, que çà fuse peut être un peu trop vite parfois… Alors on travaille la dessus pour “répartir” nos envies dans le temps ^^ .

Y a des petites graines semées dans notre tête qui germent, de nouveaux projets qui verront bientôt le jour, affaire à suivre !

 

Ce qui est sûr c’est qu’on ne s’ennuie plus, et qu'on est de nouveau chargé de bonnes énergies  !

 

 

 

Vous savez tout sur notre vie ces derniers mois ! 

En tout cas, on ne vous remerciera jamais assez de nous avoir suivi pendant ce voyage,

pour tous vos petits messages, pour votre encouragement sur le blog,

pour votre accueil à notre retour, pour être toujours là aujourd'hui !

On espère que vous avez aimé nous lire, et surtout que ça vous a donné envie de voir de beaux paysages,

en France ou ailleurs dans le monde.

 

N’hésitez pas à réagir à cet article, à nous écrire, à nous appeler,

on sera toujours dispo pour une bière si on est de passage par chez vous. :)

 

< 3



 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts similaires

Please reload

TOUR DU MONDE EN SAC À DOS, À DEUX

ON EST LA :

FRANCE

Grenoble

JOURS AUTOUR DU GLOBE
ZOOM SUR UN PAYS : 

123 BUS

2200 km en moto

625 KM DE TREK

1 TEMPÊTE DE NEIGE

3 Plongées

7 Volcans

60 Jours de camping

2289 Km en 4x4

6 Requins baleines

13 Jours de Volontariat

1894 KM en STOP

257 KM A VELO

XX Bières...

20 avions